BERNARD GRANGER

Les dialogues de la chaire – Bernard Granger

586

Options

14 juin 2017 18:00 - 20:00

Hôtel-Dieu Amphithéâtre Dupuytren

1, place du Parvis de Notre-Dame, 75004 Paris

Etude de cas : quelles leçons tirer de l’histoire récente de l’utilisation du baclofène dans l’alcoolisme ? par Bernard Granger

Depuis la publication du Dernier Verre (Denoël, 2008) d’Olivier Ameisen, une auto-observation sur les effets du baclofène à fortes doses sur son addiction à l’alcool, de nombreux travaux scientifiques ont confirmé l’intérêt de cette molécule dans cette indication. Pourtant, son utilisation se heurte à des réticences, des freins, des oppositions, du dénigrement, surtout, paradoxalement, de la part de nombreux addictologues.

Il convient d’exposer les faits principaux de cette histoire à la fois hors du commun et symptomatique, en analysant le rôle des médecins, la place des patients et des associations, les décisions des autorités sanitaires et l’attitude de l’industrie pharmaceutique à mesure que s’est affirmée cette avancée thérapeutique.

Avec les ouvrages :
Ameisen Olivier, Le Dernier Verre, Denoël, 2008.
Beaurepaire Renaud (de), Vérités et Mensonges sur le baclofène, Albin Michel, 2013.

Bernard Granger est professeur de psychiatrie à l’université Paris Descartes et dirige l’unité de psychiatrie ambulatoire de l’hôpital Tarnier (Assistance publique – hôpitaux de Paris). Il est l’auteur de Les Borderlines, avec Daria Karaklic, Odile Jacob, 2012.

Il est sur Twitter @GrangerBernard et tient le blog Dernières nouvelles du front.